Effluves & environnement

Dans un article récent du Guardian au titre charmant, la journaliste anglaise Sali Hughes s’interroge sur les aspects de la production des parfums qui peuvent être améliorés, Perfumes with a conscience. Tout à la fois dans le flacon de parfum, la manière de l’utiliser et ce qui est à l’intérieur passe sous l’œil attentif du consommateur écolo. Les flacons sont-ils recyclables ? réutilisables ? Quel … Continuer de lire Effluves & environnement

Mes hivers aux effluves d’orange douce

Noël approche et ma maison, ma cuisine sentent l’orange douce. Les agrumes possèdent cette caractéristique de me rendre heureuse ; clémentines, mandarines, citrons, pamplemousses, bergamotes, kumquats font partie de ma liste de course tout l’hiver. L’huile essentielle d’orange douce, mais aussi celle des autres agrumes ont un point commun, en diffusion dans une pièce, ils donnent le sourire. Je ne sais pas si c’est le côté vitaminé, le parfum du zeste, le soleil qu’ils apportent en hiver, c’est l’une des effluves préférées de tous. Continuer de lire « Mes hivers aux effluves d’orange douce »

Le ravintsara à la rescousse

L’hiver est de retour. Himself a été malade et a trouvé le moyen de me contaminer… Le ravintsara est habituellement l’huile essentielle qui vient à la rescousse. Après un grand voyage, elle nous parvient de Madagascar et est issue de la famille de la cannelle (« Cinnamon camphora cinéoliférum »). Moi qui suis sensible aux herbes qui nous entourent, là je suis dépaysée. Mais c’est un voyage qui en vaut la peine, le ravintsara, c’est le feu qui nous emporte, et avec lui, nos rhumes, infections, tristes humeurs. Il nous aide à lutter contre la grippe et toutes les affections hivernales. « L’arbre aux bonnes feuilles » vient parfumer mes hivers depuis plusieurs années.

Continuer de lire « Le ravintsara à la rescousse »

l’eau florale de bleuet

Petit périple en Lozère et je teste une fleur présente dans mes vacances d’enfant dans ces belles contrées, le bleuet. Les souvenirs de balades dans les grands champs de blé au pied du Mont Lozère, parsemés de petites touches bleues- violettes, vision qui disparaît de nos jours, avec les changements dans la culture des céréales.

Le bleuet a survécu dans les bords de chemins, les friches, dans les prés, au dessous de 1700m d’altitude. C’est cette petite étoile aux pétales effilés, dont on récolte la fleur et qui dispense ses vertus calmantes pour les yeux ou la peau. Continuer de lire « l’eau florale de bleuet »

Le basilic, la belle plante pleine de zest

L’une de mes huiles essentielles préférées est issue d’une plante aromatique que tout le monde aime : le basilic. A table, crue dans l’assiette, elle incarne, à elle seule l’été avec des rondelles de tomates et un peu d’huile d’olive. Dans la soupe au pistou, accompagnée d’ail, elle donne du ressort à nos haricots verts et blancs. Dans mon jardin, les limaces se sont régalées et il ne me reste plus que les tiges. La belle plante aux feuilles ovales et vert profond a séduit mes petits locataires gastéropodes qui ne m’ont rien laissé. Pour les humains aussi, elle est irrésistible Continuer de lire « Le basilic, la belle plante pleine de zest »

La lavande en été

C’est l’été, nos amis les moustiques sont de retour… Qu’ils aient les pattes tigrées ou non, ça y est, ils ont envahi nos belles soirées.

Quelques gouttes d’HE de lavande officinale ou lavande vraie (Lavandula angustifolia angustifolia) pure sur les piqûres suffisent à calmer les démangeaisons. Il faut laisser agir environ trente secondes, et les démangeaisons diminuent. L’huile essentielle de lavande a des propriétés calmantes, antiseptiques et cicatrisantes Continuer de lire « La lavande en été »

Petit voyage dans le temps : le thym à linalol

Voilà la plante aromatique qui a la senteur de mon enfance : le thym. Elle me rappelle les balades dans la garrigue autour du Pont du Gard, les chemins rocailleux, les pins, la terre sèche avant l’orage. Les petits bouquets bien secs qu’on ramassait pour servir en tisane ou dans la cuisine. Aujourd’hui protégé, on ne peut plus le ramasser ainsi. Mais, je l’avoue, le thym parfume  Continuer de lire « Petit voyage dans le temps : le thym à linalol »

La magie de la menthe poivrée

Pour les maux de tête, une amie m’a recommandé l’huile essentielle de menthe poivrée.  Je n’aurais pas pensé à cela. Pure, en massage sur les tempes, elle donne au bout de dix à vingt secondes une sensation de froid très forte et soudaine. C’est vrai, ça marche, elle diminue vraiment mes maux de tête. Et en prime, je sens le printemps… Comme toujours avec les huiles essentielles, il y a quelques précautions à prendre, il faut absolument Continuer de lire « La magie de la menthe poivrée »

Huiles essentielles pour débutants

Mon incursion dans le monde de l’aromathérapie et des huiles essentielles en général a commencé avec un conseil de ma sœur pour un produit qui a changé ma maison : utilise Puressentiel 41. « Tu verras, ça change tout. », m’avait-elle dit. A la voir aussi enthousiaste pour ce spray pour la maison, je me suis intéressée à ce sujet. Très sensible depuis toujours au monde olfactif, je dois avouer que je suis le genre de personne qui change de lessive rien que pour son parfum, je change de trottoir ou je sors d’un lieu si les odeurs me dérangent. Me voilà prête à explorer l’aromathérapie. Ce produit en particulier, Puressentiel 41, est assainissant, fongicide, acaricide. Une fois pulvérisé Continuer de lire « Huiles essentielles pour débutants »

Sentir bon

L’été arrive à grands pas et malgré ma passion pour l’eau de rose, je n’ai pas encore la formule magique pour émaner cette jolie senteur à toute heure… Donc me voilà à la recherche d’un déodorant bio qui marche.

Pour un savon, on sait comment ça marche. La bonne vieille réaction de saponification (et là, on fait un grand saut dans le temps jusqu’à la 1ère S) nous permet de fabriquer de beaux savons. Mais pour les déodorants quelle est la belle formule qui permet de se débarrasser des effluves malodorantes? Pas mal d’informations ont circulé au sujet Continuer de lire « Sentir bon »