Publié dans Cuisine, Huiles essentielles

Le basilic, la belle plante pleine de zest

L’une de mes huiles essentielles préférées est issue d’une plante aromatique que tout le monde aime : le basilic. A table, crue dans l’assiette, elle incarne, à elle seule l’été avec des rondelles de tomates et un peu d’huile d’olive. Dans la soupe au pistou, accompagnée d’ail, elle donne du ressort à nos haricots verts et blancs. Dans mon jardin, les limaces se sont régalées et il ne me reste plus que les tiges. La belle plante aux feuilles ovales et vert profond a séduit mes petits locataires gastéropodes qui ne m’ont rien laissé. Pour les humains aussi, elle est irrésistible. Il suffit de frotter les feuilles, ou les fleurs ou d’en mettre dans son panier pour en être imprégné!
C’est pour moi la senteur qui évoque le mieux l’été.

Et si on se fiait un peu à notre instinct? Et si elle avait des propriétés aussi efficaces que sa belle odeur est puissante et sucrée?
Sous forme d’huile essentielle, je vais me suis penchée sur le basilic qu’on appelle exotique Ocimum basilicum, sous espèce basilicum. Cette plante aromatique originaire d’Asie et dont l’étymologie est liée au mot « basilikón », « plante royale » en grec, a des vertus antispasmodiques, calmantes et plus généralement aide à la digestion. Quand on est stressé, quand on a mal digéré un repas, ou des maux de tête, on peut en diffuser dans la pièce. On peut aussi en prendre une goutte (avec les précautions d’usage habituelles et uniquement pour les adultes) par voie interne sur une cuillerée de miel. Cette huile essentielle se marie bien avec l’huile essentielle de citronnier pour favoriser la digestion. En cas de douleurs de règles, c’est aussi une solution qu’on peut essayer. Par voie externe, il faut la diluer (pas plus de 20%) dans une huile végétale douce comme la noisette.

La jolie plante royale fascine depuis les Romains, les botanistes en parlent dans le Monde Arabe à partir du Xième siècle. Son action de tonique digestive, antalgique, et anti-spasmodique et son odeur de citron sont bien documentées à travers les Ages.

Retour dans la cuisine avec cette petite recette parfumée, on peut mettre quelques gouttes d’HE de basilic, et quelques gouttes d’essence de citron dans de l’huile d’olive et on obtient une vinaigrette très originale. On peut l’associer avec de l’HE de Petitgrain Bigaradier en diffusion.

On peut aussi en prendre en infusion, avec des feuilles fraîches ou séchées, en faire des liqueurs, ou des vins aromatiques.

Si jamais, vous avez des astuces pour éloigner les limaces de vos plants de basilic, dites-moi comment vous faîtes dans les commentaires. J’aimerais bien en faire pousser sans attirer tous les gastéropodes de mon quartier… Je n’ai pas baissé les bras.

Comme toujours, je donne mes sources, et j’encourage les lecteurs de ce blog à se documenter et à trouver ce qui leur convient pour les petits bobos du quotidien.

  • La Pharmacie du Bon Dieu de Fabrice Bardeau, Paris, Editions Stock, 1973
  • Ma Bible des Huiles Essentielles de Danièle Festy, Paris, Quotidien Malin Editions, 2008
  • Natural Healing : Remedies & Therapies de Mark Evans, London, Anness Publishing Ltd, 1996
  • Les Huiles Essentielles Chémotypées de A.Zhiri, D.Baudoux, M.L. Breda, Bruxelles, J.O.M., 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s