Publié dans beauté bio, Soin du visage

L’hydratation selon Dr Hauschka

Récemment je me suis à nouveau posé la question d’une bonne crème pour le visage. J’ai changé de pays plusieurs fois, changé de climat, et puis la peau évolue avec le temps. De retour en France, j’ai continué mon exploration des besoins de la peau et je suis souvent à la recherche de “LA Bonne Crème Hydratante”, anti-rougeurs, mais pas trop grasse. Bref, le bon équilibre. J’avais essayé des produits, bio ou non, avec plus ou moins de succès.

J’ai découvert la marque Dr Hauschka à Londres et en Californie, au début des années 2000. Pour l’été, la Crème de jour légère à la Rose, a été ma “crème-soin qui répare tout » pendant plusieurs années. Le parfum de rose est un vrai plaisir, assez soutenu, et reste dans l’esprit de l’eau florale à la rose d’un billet précédent.

Sur ces questions de peau, mes deux gurus, Sali Hughes et Caroline Hirons, respectivement journaliste et blogueuse Outre-Manche, m’avaient convaincue qu’une peau déshydratée et une peau sèche n’était pas la même chose. Le manque d’eau et l’absence d’un film gras sur la peau ne sont pas la même chose et donc, doivent être traités différemment. Pour ceux et celles qui comprennent l’anglais parmi vous, n’hésitez pas à écouter ce tuto de Sali Hughes sur YouTube

DSC04692Suite à un conseil au printemps dernier, je me suis à nouveau penchée sur les produits Dr Hauschka et j’ai découvert la Crème de jour à la Mélisse. Elle hydrate très bien ma peau.  La texture est très douce, fraîche et elle est parfaite pour une peau mixte et sensible. Ici, pas de parfum de rose, mais une senteur fraîche, légèrement citronnée, pas désagréable. La mélisse, la pâquerette, l’anthyllide, l’hamamélis et la carotte, entrent dans sa composition, ainsi que la fécule de tapioca, et donnent des propriétés calmantes et équilibrantes. C’est LA Bonne Crème!

La philosophie de la marque Dr Hauschka me parait sérieuse et respectueuse de l’environnement. Ils utilisent leurs propres plantes médicinales cultivés en bio-dynamie. La cueillette des fleurs sauvages est faite dans une démarche durable. Basée en Allemagne, près de Stuttgart, l’élaboration de ces produits suit les principes de Dr Steiner, en ce qui concerne le rythme des saisons et le respect de la peau et des plantes. En tout cas, quelque chose dans cette approche fonctionne bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s